glossaire2

American whiskey

L’American whiskey est aux Etats-Unis ce que le scotch est à l’Ecosse et l’Irish à l’Irlande. Il s’agit du terme générique désignant tous les whiskeys produits aux Etats-Unis qui furent légalement définis en 1909.

Blend

Le blend, ou blended whisky, désigne un mélange de whiskies issus de différentes distilleries. Le premier blend de marque, le Old Vatted Glenlivet, fut créé en 1853 par l’écossais Andrew Usher. Il s’agissait d’un assemblage de single malts. L’assemblage, le blending, est un art que pratique les master blenders, de véritables nez du whisky

Blended scotch

Le blended scotch est élaboré à partir d’un mélange de single malt et de single grain. En Ecosse l’art de l’assemblage s’appuie sur un très grand nombre de distilleries. Il pourra ainsi contenir plusieurs dizaine de single malts, ainsi que deux voire trois single grains différents. Le critère essentiel de qualité du blend écossais est le % de single malt contenu dans l’assemblage. Lorsqu’il dépasse 40%, on pourra parler de blend de luxe.

Bourbon

Le bourbon désigne un straight whiskey élaboré presque exclusivement dans le Kentucky (il ne s’agit pas d’une obligation) à partir d’un mélange de céréales contenant au minimum 51% de maïs. L’orge, le malt et le seigle constituent les autres céréales du bourbon. Lorsqu’un bourbon est âgé de moins de 4 ans, son étiquette devra obligatoirement le mentionner. Enfin lorsque le mélange de céréales contient du blé à la place du seigle, on parlera de wheated bourbon.

Irish whiskey

On assimile le terme irish » au whiskey irlandais depuis la fin du XIXe siècle. La loi précise que l’Irish whiskey doit être distillé et vieilli en Irlande pendant un minimum de 3 ans. Le « e » de whiskey ne revêt aucune signification particulière. Il s’agit d’une simple convention. »

Islay

Située au sud de l’île du Jura, Islay constitue une région à part entière et un lieu unique dans le monde du whisky. Balayées par les embruns marins elle est recouverte sur un quart de sa superficie de tourbières. Cette île, plus ensoleillée que la moyenne, possède également des terres fertiles propices à la culture de l’orge. Les distilleries ont su s’adapter à ses conditions climatiques et géologiques. La tourbe fut adoptée pour sécher le malt. Quant au caractère marin, il se retrouve nettement dans le style de ses whiskies: Ardbeg, Bowmore, Bruichladdich, Bunnahabhain, Caol Ila, Lagavulin, Laphroaig et Port Ellen (fermée en 1983).

Peat

La tourbe combustibe acide de couleur noirâtre est constituée de végétaux (algues, bruyère, herbe, mousse) en décomposition. Elle intervient au cours du maltage, première étape de l’élaboration des single malts écossais, afin de sécher l’orge. La nature de la tourbe varie selon les régions. Dans les Lowlands ou le Speyside la tourbe peu compacte est riche en végétaux. Sur les îles ou le long des côtes la tourbe dense est riche en éléments marins (algues, sel). L’échelle de valeur employée pour mesurer le degré de tourbage est le ppm (parts per million) de phénols. Dans le Speyside le taux moyen de phénols oscille entre 2 et 3 ppm. Sur l’île d’Islay ce taux peut atteindre 50 ppm.

Pur malt

Le pur malt désigne un whisky élaboré exclusivement à partir d’orge maltée. Il peut être single ou vatted malt.

Scotch whisky

D’après le Scotch Whisky Act de 1988, le scotch désigne un whisky élaboré à partir d’un mélange d’eau, de malt, et éventuellement d’autres céréales transformées en un moût fermenté, le wash, par addition de levures. Il doit être produit et distillé en Ecosse à un degré ne dépassant pas 94,8 %. Enfin, il devra vieillir en Ecosse dans des fûts en bois (généralement du chêne) pendant un minimum de 3 ans, avant d’être mis en bouteilles à une force alcoolique supérieure ou égale à 40 %.

Single barrel

La notion single barrel s’applique plus particulièrement à des American whiskeys

Single cask

Quelles que soient leurs origines, la plupart des whiskies résultent de l’assemblage de plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de fûts. A l’inverse, un single cask désigne un whisky provenant d’un seul fût. Ils représentent la quintessence en matière de single malt et de straight whiskey américain.

Single malt

D’après la Scotch Whisky Association, « le single malt est le produit d’une distillerie de malt ». En d’autres termes, le single malt est un whisky pur malt (élaboré à partir de 100% d’orge maltée) provenant d’une seule distillerie. Concrètement, un single malt résulte de l’assemblage de dizaines de fûts de nature et d’âge différents. C’est le plus jeune whisky entrant dans le mélange qui donne son âge au single malt, et, à quelques exceptions près, c’est la distillerie qui donne son nom au whisky.

Tennessee whiskey

Straight whiskey élaboré dans l’état du Tennessee, à partir d’un mélange de céréales contenant au minimum 51% d’une même céréale (généralement du maïs). Il se distingue du bourbon par un procédé de filtrage à travers une couche de plus de trois mètres de charbon de bois appelé « charcoal mellowing » ou « Lincoln County Process » inventé en 1825 par un certain Alfred Eaton. Ce style de whiskey fut officiellement reconnu en 1941.